Comment entretenir votre passion?
30 Jan, 2014. 2 Comments. Mission. Posted By: Louise Dubé

Très bonne période de l’année pour jaser de passion. À l’aube du mois de février étant celui reconnu pour les amoureux et pour tous les passionnés en général.

Êtes-vous en amour avec votre profession, avec ce que vous faites dans votre travail, avec vos clients, vos collègues, vos partenaires, etc…? Bon, j’exagère un peu, mais avez-vous cette passion de passer à l’action à chaque journée qui s’offre à vous?

Est-ce qu’il vous arrive parfois de vous réveiller et de ne pas avoir envie de vous lever pour aller travailler? Avez-vous l’impression de tourner en rond ou de vous demander si vous êtes à la bonne place, au bon endroit, dans le bon domaine?

Et si je vous demandais : « pourquoi avez-vous fait le choix de devenir un courtier immobilier, un courtier hypothécaire ou un conseiller financier? Pourquoi êtes-vous entrepreneur, travailleur autonome à votre compte depuis toutes ces années?

Lorsque je pose ces questions à mes clients que j’accompagne en coaching, les réponses suivantes reviennent souvent :

  • J’aime le monde…
  • J’aime les maisons…
  • Je me sens valorisé de réaliser le rêve d’un client…
  • J’ai toujours eu du talent avec les chiffres…
  • La finance, c’est facile pour moi…
  • Je suis libre, c’est moi le patron…
  • C’est payant …

Toutes ces réponses peuvent être bonnes, il n’y a pas de mauvaise réponse. Mais, est-ce que c’est suffisant pour nourrir la flamme qui est en vous?

Avez-vous déjà remarqué le plaisir que vous ressentez lorsque vous profitez de votre feu de foyer que vous avez soigneusement préparé pour un moment de grande détente? Vous avez pris soin de placer les bûches et le petit bois pour que l’air circule et que les premières flammes prennent naissance au clic de votre allume-feu. À l’occasion, vous avez ajouté du bois, bougé la braise, créé de l’espace pour faire circuler l’air afin que la flamme resurgisse à nouveau.

J’aime bien cette métaphore pour décrire l’importance de définir nos passions, de créer notre « feu de joie » et de rallumer la flamme au besoin.

Dans notre vie personnelle comme en affaire, vivre ses passions est souvent relié à notre raison d’être, à notre mission de vie. À plusieurs reprises, j’ai remarqué dans les différents médias qui portent sur le sujet, la déclaration de Peter Drucker, celui que l’on a nommé, le pape du management : « la plus importante raison de frustration et d’échec dans les entreprises provient d’une réflexion insuffisante sur leur mission »

Je suis aussi du même avis que la blogueuse très connue de la blogosphère des entrepreneurs, Kim Auclair qui mentionne dans un de ces articles : « plusieurs entrepreneurs négligent l’importance de la mission d’une entreprise, de son pouvoir et de sa portée si elle est bien définie au départ »

On ne veut pas remettre en question de la pertinence de bien connaître sa mission d’entreprise, mais c’est souvent un processus qui s’inscrit dans la liste des choses à faire, sans vraiment y mettre de l’importance. Pourquoi?

  • Je ne sais pas comment faire…
  • J’ai bien d’autres choses à penser de plus important..
  • Ça ne rapporte pas mes revenus pour ma fin de mois..
  • Je ne suis pas une multinationale..
  • C’est la job des hauts dirigeants…
  • Etc…

Pourtant, connaître sa mission de micro entreprise peut nous aider à faire la différence, à exceller dans son créneau et vivre passionnément notre vie professionnelle.

Jean Montbourquette*, auteur du livre «À chacun sa mission », indique les quelques signes permettant de reconnaître les personnes qui vivent au cœur de leur mission. La personne vit un changement d’attitude, elle devient : plus créative, moins inquiète, vit plus au niveau de ses valeurs, plus enthousiasme, plus sensible à la progression des personnes, plus engagée dans ce qu’elle fait, etc…

Dans un document rédigé pour le « Groupement des chefs d’entreprise du Québec », à titre d’outils de réflexions pour les membres, on décrit clairement, selon moi, le parcours pour réfléchir et éventuellement définir sa mission. Voici les quatre (4) paramètres à considérer, selon l’exercice du Groupement:

Le point de départ : L’INTUITION INITIALE, c’est-à-dire, détecter un besoin ou une opportunité neuve. C’est le sentiment profond que quelque chose qui n’existe pas encore pourrait prendre forme et exister.

La destination de l’entreprise : LA VISION ou qu’est-ce que je souhaite devenir? Décider du but. La vision nomme le futur souhaité pour l’entreprise, dans un temps déterminé. Elle peut donc changer ou se préciser dans le temps, afin de s’adapter aux changements internes et externes qui peuvent survenir.

Le véhicule pour se rendre à la vision : LA MISSION. C’est la raison d’être de l’entreprise, formulée en une phrase ou un paragraphe qui dure dans le temps.

La culture et l’âme de l’entreprise : LES VALEURS. Les valeurs traduites en comportements et attitudes concrètes sont un point d’appui dans notre manière de vivre ensemble et créer un climat propice à la réalisation de la mission et de la vision.

Remarquez que ce n’est pas toujours évident de définir notre mission et encore moins de la créer en fonction des autres dimensions. Mon humble expérience de vie professionnelle m’a permis de comprendre qu’il faut la laisser se développer dans notre environnement.

Aujourd’hui, je constate qu’inconsciemment, j’ai nourri cette flamme malgré les tempêtes ou les grandes phases de transition sur mon parcours professionnel. Depuis plusieurs années, je ressens ce désir de contribuer à un monde meilleur dans mon milieu. Ici, je me permets de citer un grand homme qui a marqué le monde : « I have a dream ». Maintenant, je vous invite à l’énoncé de ma mission : cliquez ici pour la découvrir.

Si vous avez envie d’entrer dans le jeu, voici une petite méthode que j’ai expérimenté il y a plusieurs années lors d’une formation en gestion du temps et des priorités et qui peut vous aider à réfléchir sur la formulation de votre mission de vie professionnelle.

PRENEZ UNE FEUILLE BLANCHE ET TRACEZ 3 COLONNES, pour y inscrire les réponses des 3 questions  suivantes:

1. Imaginez-vous centenaire et en train d’accorder une entrevue à un journaliste, il vous demande : « Qu’avez-vous accompli au cours de votre vie professionnelle »?
Répondez à la question en vous référant à votre vie passée comme si vous aviez vécu cent (100) ans. Pensez à ce que vous avez déjà réalisé, à ce que vous auriez aimé réalisé, inventer votre futur ! N’hésitez pas surtout pour le futur. Faites comme si Aladin était avec vous dans votre bureau, il y a 100 ans et que pour les prochaines 10 minutes, il était prêt à exaucer tous vos vœux, tout ce que vous auriez aimé réalisé dans votre vie professionnelle, même si vous pensiez que c’était impossible, même si vous ne saviez pas comment y parvenir.

2. Analysez maintenant votre carrière d’un point de vue différent : LE PRÉSENT. Qu’est-ce que vous souhaitez réaliser au cours des 3 à 5 prochaines années?

3. Et maintenant, s’il vous restait six (6) mois à vivre, que feriez-vous durant ces 6 mois pour votre entreprise avant de quitter ce monde?

4. Regardez attentivement vos réponses et analysez les sujets envers lesquels vous vous sentez engagés. Inscrivez un « E » à côté du sujet choisi.

5. De votre analyse, choisissez cinq (5) énoncés parmi ceux qui sont marqués d’un « E » et que vous considérez des plus importants. Marquez-les d’un numéro de 1 à 5, par ordre de priorité. Cette liste numérotée peut vous indiquer votre raison d’être et vous aider à formuler votre mission de vie professionnelle. Prendre note que vous pouvez refaire l’exercice pour les autres sphères de votre vie : familiale, personnelle, financière, etc…

Tags:
,

GRATUIT ! Abonnez-vous au bulletin des Stars

JE PARTAGE LE MEILLEUR AVEC LES « STARS IMMOPRENEURS » INSCRITS SUR MA LISTE… Découvrez comment obtenir :

- PLUS DE CONFIANCE - PLUS DE BONS CLIENTS
PLUS DE VENTES - PLUS DE MEILLEURES STRATÉGIES
PLUS DE QUALITÉ DE VIE

 

BRAVO ! Vous êtes inscrit !